Réalité virtuelle: quelle évolution dans le marché artistique?

Peu importent les époques, l’art a toujours été à la quête d’évasion. Les différents univers artistiques qui se créent ainsi sont des refuges où le public cherche à s’immerger. Cela a encore été fortement renforcé par l’utilisation des nouvelles technologies relatives à la réalité virtuelle. Ces dernières sont utilisées dans le marché des casinos en ligne, qui lui aussi connaît une évolution spectaculaire depuis des années. Les écrans occupent une place de plus en plus importante dans nos vies, ce qui a permis à la réalité virtuelle de s’y insérer.

Voici quelques-unes des différentes évolutions de la VR dans le marché artistique.

VR et art

Pour les artistes dont le nombre connaît une hausse depuis des années, la VR constitue le medium artistique le plus important actuellement. Plusieurs d’entre eux dont la renommée n’est plus à faire comme Daniel Steegmann Mangrané, Jon Rafman et autres ont présenté des œuvres en VR lors d’évènements de prestige. Ce sont par exemple le New Museum Triennial, le Art Basel pour ne citer que ceux-là.

Cela attise fortement la curiosité des visiteurs qui n’hésitent pas à faire la queue pour découvrir ces créations d’un nouveau genre.

Les galeries sont de plus en plus friandes de ce type d’œuvres uniques. Le seul inconvénient est le problème des œuvres démultipliables auxquelles le marché de l’art doit faire face. Il est donc important que ce secteur puisse véritablement se saisir de cette nouvelle époque artistique et faire une distinction entre les nouveaux talents et leurs créations.

Projets artistiques en VR

Les projets artistiques en VR ne manquent pas. Voici une belle sélection des meilleurs parmi eux :

·    Le Sacre du Printemps 3D : il s’agit d’un spectacle qui combine des performances en direct et 3D. Il a été créé par l’orchestre symphonique de Houston. Bien qu’il ne soit pas question d’une VR classique utilisant un casque et un ordinateur, la représentation graphique exploite bien un univers virtuel. Les différentes animations sont complétées par des expérimentations sonores en live.

·    Terminus: il s’agit d’une expérience en VR proposée par la Galerie Nationale d’Australie. Le visiteur se trouve ainsi immergé dans un monde qui combine le rêve et la réalité, mais aussi le dessin 2D et 3D. rien que pour la réalisation des dessins en 2D, il a fallu consacrer sept années au projet. Terminus est le résultat de la collaboration de l’illustratrice Jess Johnson et du vidéaste Simon Ward, deux artistes originaires de la Nouvelle Zélande.

·    Cabinet de la réalité virtuelle : c’est en 2017 que le Muséum national d’Histoire naturelle a proposé à ses visiteurs, cette salle permanente consacrée à cette technologie. Les visiteurs préalablement équipés de casques VR ont ainsi la possibilité de plonger dans l’évolution des différentes espèces. Il s’agit d’une expérience très utile aux personnes soucieuses d’en savoir plus sur la biodiversité.

Au vu de tout cela, il est possible de remarquer que le marché de l’art a véritablement connu de profondes évolutions grâce à la VR. Cette technologie lui ouvre un plus large choix d’opportunités. Les artistes ont ainsi la possibilité de repousser les limites de leur créativité. Il en découle de nouvelles formes d’art qu’on ne soupçonnait pas. Dans quelques années, l’art aura une toute nouvelle dimension que lui donneront les nouvelles technologies du futur.